Portrait : Ariane, Fondatrice d’Ayanature

C’est un portrait un peu particulier que je vous propose aujourd’hui.

Souvenez-vous l’année dernière j’avais collaboré avec les petits écureuils de la jolie boutique en ligne AyaNature dans l’élaboration de plusieurs articles make-up (dans lesquels je vous parlais du maquillage des marques Zao et Avril).

C’est une collaboration que j’avais adorée et qui s’était d’ailleurs étalée dans le temps, sur plusieurs articles et concours, que j’avais pu vous proposer grâce à la gentillesse et à la bienveillance d’Ariane, la fondatrice d’AyaNature.

Ariane, atteinte d’une leucémie depuis plusieurs années, nous a quitté en décembre dernier. Cédric, son mari, a repris les rennes d’AyaNature.

Aujourd’hui, c’est Cédric qui va répondre à la petite interview du Coccimeet. Il va nous parler d’Ariane, de ses valeurs, de sa personnalité et de son engagement dans la création de sa boutique.

Je suis personnellement très touchée qu’il ait accepté de venir répondre à nos questions sur le blog et je tiens à le soutenir dans sa décision courageuse de poursuivre l’oeuvre de sa femme Ariane.

 

Sonia : Bonjour Cédric. Expliquez-nous pourquoi et comment Ariane a eu envie de créer sa propre boutique en ligne de beauté bio et naturelle ?

Cédric : Tout s’est fait assez naturellement. Pour son stage de fin d’études, Ariane avait le choix entre deux entreprises. D’un côté Publicis (une des plus grosses boîtes de communication au monde) ou chez Cosma Terra : une petite boutique en ligne de cosmétiques bio, gérée à domicile par une seule personne. Suite à ses entretiens, je pense que beaucoup auraient choisi de rejoindre ce grand groupe, mais elle a compris qu’elle s’épanouirait beaucoup plus dans une petite structure à taille humaine. Comme vous l’avez deviné, Ariane a donc choisi de travailler chez Cosma Terra et elle a été totalement ravie de cette expérience. Ce choix a été déterminant dans la création d’AyaNature.

Une fois ces études terminées, Ariane a trouvé son 1er job dans lequel elle s’est occupée du site e-commerce d’une marque de vêtements française. À la fin de son CDD, elle s’est rendue compte que le cadre d’une entreprise classique ne lui convenait pas : beaucoup de comptes à rendre, peu de liberté de décision.

La meilleure solution était donc de monter sa propre boîte, pour vivre et mener son entreprise comme elle l’entendait.

Elle souhaitait aussi travailler dans un milieu qui la passionnait : la cosmétique bio & naturelle. De mon coté, je travaillais en agence web et je pouvais m’occuper de la partie technique du site. Ariane a crée AyaNature sans se mettre aucune pression, en restant totalement insouciante. Les banques ne nous ont pourtant pas suivi au début et  Ariane a investi ses toutes petites économies pour acheter ses premiers produits et ses premières trouvailles.

 

Sonia : Ariane était passionnée par son projet. Quelles étaient les valeurs qu’elle souhaitait véhiculer à travers AyaNature ?

Cédric : Son but initial en créant AyaNature était de démocratiser les cosmétiques bio. En 2010, le marché était assez différent ! La plupart des produits étaient assez “roots”, et ne donnaient pas très envie. Et Les prix étaient aussi un gros frein. Bref elle voulait trouver des produits sains, sexy et abordables. Au fil du temps, la philosophie d’AyaNature a évolué assez naturellement. On avait commencé uniquement sur le créneau du naturel et du bio mais on a vite compris qu’il était logique de s’inscrire dans une démarche plus global, en proposant des produits écologiques, cruellty-free & vegan.

Ariane veillait à trouver des produits cochant le maximum de cases, tout en gardant toujours en tête que les produits devaient rester abordables et surtout faire plaisir à la personne qui les achète.

Pour résumer, elle voulait vendre de beaux produits, bon pour la santé et bon pour la nature !

Ariane a aussi souhaité pousser encore plus loin la démarche en s’engageant dans la protection des animaux en reversant 5 centimes sur chaque commande à la Fondation 30 Millions d’Amis.

Concernant l’entreprise, on a toujours été un peu à côté de la tendance actuelle de l’e-commerce où le retour sur investissement et l’analytics sont rois. Aujourd’hui, AyaNature est l’un des rares sites à tourner sans aucune publicité. On a simplement essayé d’avoir le site le plus agréable possible, une sélection de produits au top et surtout d’être irréprochable avec nos clients. Toujours faire en sorte qu’une personne ayant commandé sur AyaNature serait heureuse de sa commande. Elle n’a jamais eu à se forcer pour atteindre ce but, Ariane aimait ça, voila tout ! En lisant les centaines de messages reçus suite à son décès, je pense qu’elle est arrivée à faire transparaître ce qu’elle était à travers d’AyaNature, et ça m’a fait chaud au cœur de pouvoir le lire.

On vient justement de faire un mini-jeu concours sur Facebook en demandant à nos clients “Quel petit plus rend à vos yeux le site Ayanature unique ?”, et voici ce que nous a répondu une cliente : “C’est une équipe généreuse qui met son cœur dans son travail, dans ses colis, dans les choix de produits et leur présentation, dans ses services… C’est une équipe d’écureuils avec un cœur immense”. Je crois que cela résume parfaitement ce qu’Ariane voulait faire de son entreprise.

 

Sonia : Poursuivre l’œuvre d’Ariane a été une évidence pour vous Cédric. Comment avez-vous choisi de travailler et de vous organiser pour reprendre AyaNature ? 

Cédric : La sœur d’Ariane, Jennifer, s’occupe de la communication ainsi que des partenariats avec les blogueuses et les fournisseurs. C’est aussi elle qui répond à toutes vos questions beauté 🙂  Mais Jennifer habite en région Parisienne et vient tout juste d’être diplômée. Difficile donc pour elle de venir travailler à plein temps au fin fond de la campagne, en Haute-Loire.

De mon côté, je m’occupe du SAV, de la partie technique du site internet, de la compta, des commandes fournisseurs et surtout… de faire les commandes ! Cela devient de plus en plus rare de voir un petit site faire lui-même ses commandes. Par facilité, la plupart des sites externalisent cette partie. Mais c’était un souhait que nous avions en commun avec Ariane, ça nous permet de veiller à faire de beaux colis, à être réactif au niveau du SAV, et à très bien connaître nos produits.

Cela fait longtemps que nous gérions ces points pour l’entreprise, suite aux longues hospitalisations d’Ariane. Nous sommes donc parfaitement rodés sur ces différents sujets.

Bref mes journées sont bien remplies. Mes parents me donnent aussi un coup de main pour assurer la transition, mais au vue de la charge de travail je vais devoir recruter un nouvel écureuil pour m’épauler.

Jennifer, Ariane et Cédric

 

Sonia : Expliquez aux lectrices qui ne connaissent pas encore AyaNature quels types de cosmétiques et quelles marques peuvent-elles retrouver sur votre site ?

Cédric : Comme le disait souvent Ariane pour résumer : “AyaNature vend tout ce qui se trouve dans la salle de bain ! Crèmes, masques, gommages, baumes à lèvres, gels douche, savons, déodorants, dentifrices, etc…”  mais aussi beaucoup de maquillage !

On a actuellement une trentaine de marques disponibles sur le site, je vais simplement énumérer mes favorites :

Pour le maquillage : Zao, Lily Lolo, Avril, Boho, Purobio

Pour les soins : Lavera, Cattier, Pulpe de Vie, Lamazuna, Centifolia, Colsys

 

 

Nous remercions Cédric pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Ici sur le blog, vous savez que l’on aime encourager les entreprises comme AyaNature car on partage les mêmes valeurs !!

J’espère que cet article vous aura fait découvrir ou redécouvrir cette jolie boutique en ligne qui propose une large gamme de cosmétiques bio et naturels ainsi que l’histoire de sa fondatrice Ariane.

 

Merci d’avoir partagé ce petit moment avec nous 😉

Je vous souhaite une très belle journée 😉

Il y a 6 commentaires sur cet article
  1. Chibi 2 février 2019 9 h 56 min

    Merci pour cette interview! J’ai été très attristée d’apprendre le décès d’Ariane et je trouve ça admirable que Cedric et Jennifer reprennent l’arbre qu’elle a laissé ♥ Longue vie aux écureuils!

    • coccibulle 2 février 2019 16 h 59 min

      Oui Cédric et Jennifer ont un grand courage !! Comme tu dis “Longue vie aux petits écureuils d’Ayanature !!”
      Merci beaucoup pour ton commentaire, passe un très bon week-end !

  2. Tatiana 4 février 2019 13 h 03 min

    Une magnifique entreprise et un magnifique témoignage de Cédric pour continuer de faire vivre l’âme et la mémoire d’Arianne à travers ce portrait et la poursuite de son travail … Merci pour cette interview ma Sonia et merci de nous la partager

    • coccibulle 4 février 2019 17 h 56 min

      Merci beaucoup Tatiana pour ton adorable commentaire 🙏❤️

  3. Amandine 5 février 2019 9 h 36 min

    J’étais pas au courant pour le décès d’Ariane. ….quel choc !
    Je m’y attendais pas du tout. Je savais qu’elle avait été malade mais je pensais qu’elle était en voie de rémission.
    Je trouve ça très courageux de continuer l’aventure malgré tout.. Une merveilleuse façon de perpétuer son souvenir, de lui faire honneur 🙂 !

    • coccibulle 5 février 2019 15 h 25 min

      C’est sûr Cédric et Jennifer ont un grand courage de continuer l’aventure AYANATURE et de lui rendre hommage à travers ça ❤️ Merci beaucoup Amandine 🌸

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *